Forum consacré à la gladiature, reconstitution de combats, discussions théoriques, technique de combats, analyse d'iconographies...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 mentalité du gladiateur dans l'arène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Livia

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: mentalité du gladiateur dans l'arène   Lun 11 Oct - 15:02

" Quand aux gladiateurs, qu'ils soient des hommes déchus de tout droit ou des barbares, quels coups ne sont-ils pas capables de supporter ? Voyez de quelle façon ceux qui sont bien entraînés préfèrent recevoir un coup plutôt que de l'esquiver lâchement; à quel point ils cherchent par dessus tout à donner satisfaction à leur maître ou au public. Même couverts de blessures, ils envoient demander à leur maître s'ils doivent poursuivre le combat : si ceux-ci jugent que cela suffit, ils sont prêts à s'avouer vaincus en se laissant tomber à terre. Quel gladiateur, même médiocre, a jamais gémi ? Lequel a changé de visage ? Lequel a jamais fait preuve de lâcheté, je ne dis pas seulement dans le combat, mais même jusque dans la défaite ? Lequel, une fois à terre, a jamais retiré son cou s'il a reçu l'ordre de recevoir le coup fatal ? Telle est la puissance de l'entraînement, de la pratique, de l'habitude.. " - Marcus Tullius Cicéron -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Lun 11 Oct - 21:48

Merci Livia de cette citation Wink

J'ai hésité à déplacer ton sujet dans la rubrique Mise à mort, mais finalement je pense que tu voulais ici évoquer que le conditionnement des gladiateurs leur était enseigné en école.. donc je le laisse ici.

Il est effectivement très difficile pour nous, à notre époque moderne, de comprendre comment des hommes pouvaient ainsi accepter sans un seul mouvement de panique la sentence de la mort, mais comme le décrit la citation de Cicéron c'est apparemment déjà aussi difficile à croire à leur époque.

Il existe cependant au moins un cas de panique en réaction à la condamnation à mort - tu la connais, je te l'ai déjà racontée Wink -, l'histoire de ces cinq Secutor opposés à cinq Rétiaires, les Secutor étant venus à bout de quatre Rétiaires et le dernier s'étant jeté à genoux dans l'espoir d'avoir la vie sauve, et qui, en entendant la foule hurler la mort, a repris ses armes et tué dans l'énergie du désespoir les cinq Secutor. La foule en délire a demandé la vie. L'empereur était furieux de ce retournement de situation.

Cependant ce cas reste isolé ( assez pour constituer une anecdote, ce qui confirme son caractère exceptionnel ) et les gladiateurs mourraient en effet avec dignité et placidité.

Alors comment expliquer cela.

Je ne vais pas faire de ce forum un monologue, je laisse à d'autres le soin d'exprimer leurs opinions, leurs hypothèses, leurs idées Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
Livia

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Mar 12 Oct - 22:37

ce conditionnement extrême m'impressionne ..... me fait peur quelque part ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Mar 12 Oct - 22:37

Pourquoi ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
XANTVS
Admin
Admin
avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 07/10/2010
Age : 48
Localisation : ARLES

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Ven 15 Oct - 11:36

Il faut s'interroger sur la tactique de la victoire. Qu'est ce que la victoire pour un gladiateur et peut-on parler de code d'honneur chez les gladiateurs?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.acta-archeo.com
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Ven 15 Oct - 18:06

Xantus a écrit:
la tactique de la victoire.

Un gladiateur, je pense, veut avant tout rester en vie le temps qu'il a à passer au Ludus et en sortir vivant, le moins estropié possible et avec un confort financier.

Je ne sais pas si être vainqueur de chaque combat était si important au final, d'ailleurs la chose est quasiment impossible, la plupart des gladiateurs de haut niveau ont des échecs à leur palmarès, jusqu'à un quart de leurs combats ou même davantage.

Le but était d'être connu et aimé de la foule, afin d'espérer être gracié même en cas de défaite et ne pas risquer la mort.

Mais pour en arriver à ce niveau de popularité il fallait offrir des prestations de haute qualité ( le fameux spectaculum ). La tactique de la victoire consistait alors sûrement à acquérir un niveau au combat le plus haut possible, à se battre avec technicité, prestance et courage, en connaissant ses limites et les attentes de la foule.

Demander sa grâce de soi-même en s'avouant vaincu était un risque terrible qui devait avoir été très calculé.

Xantus a écrit:
peut-on parler de code d'honneur chez les gladiateurs?

Je suis partagée, mais je n'ai pas assez de documentation dessus.

Il semble que certains coups, bien que n'étant pas interdits, n'aient pas pour habitude d'être portés ( sous la ceinture par exemple ).

La mise à mort, suicide accompagné en réalité, était rapide et la plus efficace possible, témoignage d'un respect pour l'adversaire et d'une solidarité jusque dans la mort.

D'autres textes, comme celui du mauvais choix d'Urbicus ( Gladiateurs : des sources à l'expérimentation )
nous apprend qu'un gladiateur vainqueur ( Urbicus ) à qui il a été laissé le choix entre tuer ou gracier son adversaire lui a accordé la grâce, pour ensuite le retrouver dans l'arène et que ce dernier le tue. Sa stèle funéraire relate l'épisode avec cet avertissement " Je te donne ce conseil : quand on bat quelqu'un, on le tue ! "

Ceci ne constitue peut-être qu'une simple anecdote mais suffit à prouver qu'il y eut ce type de gladiateurs dans l'arène, fourbes, cruels et sans aucun sens de l'honneur.

Encore que le rival d'Urbicus n'a peut-être pas eu le choix la seconde fois, mais que le public et l'Editor eux-mêmes ont ordonné la mort.
Ce en quoi Urbicus maudirait davantage sa mauvaise fortune et son choix trop généreux à travers son épitaphe et non son adversaire en tant que tel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
XANTVS
Admin
Admin
avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 07/10/2010
Age : 48
Localisation : ARLES

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Ven 15 Oct - 18:27

Je suis content de voir que les bonnes questions amènent des réponses extrêmement intéressantes. En ce qui concerne la victoire des gladiateurs, il faut aussi se demander combien de combats on peut faire par an quand on utilise des armes létales? Est ce que les gladiateurs font beaucoup de combats avec les armes non tranchantes? comment faire passer les émotions sur le public? Spectaculum?
en ce qui concerne le code d'honneur. Les gladiateurs donnent la mort mais aussi ils se donnent la mort. quelle mentalité? peut on juger de ça uniquement avec les textes latins? est ce que les hautes sphères de notre société sont les plus capables de juger les sportifs d'aujourd'hui et le plaisir qu'ils donnent à des millions de personnes? les questions que nous nous posons sur la gladiature dépassent largement le cadre de cette discipline. Tous les sports, tous les spectacles peuvent servir de support à l'étude du phénomène. d'ailleurs ce phénomène s'accentue de nos jours on parle de sport-spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.acta-archeo.com
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Ven 15 Oct - 18:49

XANTVS a écrit:
En ce qui concerne la victoire des gladiateurs, il faut aussi se demander combien de combats on peut faire par an quand on utilise des armes létales? Est ce que les gladiateurs font beaucoup de combats avec les armes non tranchantes?


Pas plus de quelques-uns il me semble, je parle pour les armes létales. Il faut que je creuse cette question.


Citation :

comment faire passer les émotions sur le public? Spectaculum?

En ce qui concerne les armes non tranchantes, sous certains empereurs c'était monnaie courrante, ce qui fatalement implique blessures et hémoglobine en moins - ce que les reconstituteurs tente de reproduire, en gros - et donc la notion de spectaculum doit passer par autre chose que la vue de blessures ouvertes et de résistance, de courage.

On sait que le public ( Sénèque nous l'écrit ) idolâtre les gladiateurs blessés qui restent debout.
L'esprit de provocation et de mépris peut également servir le gladiateur :

" Une autre fois, j'en ai vu un encore plus courageux, qui, après avoir été blessé, s'est retourné vers la foule qui demandait sa grâce pour son courage, en faisant signe du bras qu'il n'avait rien et ne voulait être recommandé par personne. " - Sénèque.

Avec des armes plombées, le combat doit avoir une autre finalité que de tenir debout en étant blessé afin de conquérir un public par sa bravoure.
Finalement prouver sa valeur avec des armes plombées devait être bien plus difficile que face à des armes tranchantes.

Citation :

est ce que les hautes sphères de notre société sont les plus capables de juger les sportifs d'aujourd'hui et le plaisir qu'ils donnent à des millions de personnes? les questions que nous nous posons sur la gladiature dépassent largement le cadre de cette discipline. Tous les sports, tous les spectacles peuvent servir de support à l'étude du phénomène. d'ailleurs ce phénomène s'accentue de nos jours on parle de sport-spectacle.

Forcément on pense de suite au football ou au rugby, qui sont les sports les plus médiatisés de nos jours.

Et ta question est ce que les hautes sphères de notre société sont les plus capables de juger les sportifs d'aujourd'hui n'est pas sans me faire penser ce passage de la coupe du monde 98, qui a fait le tour de tous les bêtisiers, où l'on voit le Président Chirac qui ne connaît pas les noms des joueurs mais se contente d'ouvrir la bouche pour faire illusion, alors même que tout le Stade de France scande le nom de chaque joueur d'après son numéro de maillot Laughing



Effectivement, le plébéien qui passe ses journées à l'amphithéâtre est sans doute le meilleur défenseur de la gladiature. Les représentants des hautes sphères n'y vont finalement que par intérêt, intérêt de se montrer près du peuple, de se faire un réseau de contact, de se faire voir tout simplement, dans une visée purement politique et que leur intellect et leur érudition empêche décemment d'apprécier sans compromettre leur statut de dignitaire respectable.


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
Livia

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Sam 16 Oct - 15:09

à vous lire je réalise qu'il y a effectivement un rapprochement à faire :
du conditionnement des gladiateurs qui acceptent de mourir pour le spectacle et donc pour " briller " au sein même de
ce spectacle de gladiature par l' exploit suprême qu'était celui de mourir.....
on en arrive aux sportifs d'aujourd'hui, eux aussi conditionnés ( utilisation de " produits "bénéfiques à l'exploit mais néfaste pour la vie du sportif )
et, si j'osais, aux soldats de tous temps et de toutes les guerres, qui acceptent (?) de donner la mort mais aussi de donner leur humble vie pour une grande cause,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Sam 16 Oct - 15:29

Livia a écrit:

et, si j'osais, aux soldats de tous temps et de toutes les guerres, qui acceptent (?) de donner la mort mais aussi de donner leur humble vie pour une grande cause

On se rappelle du Général Lasalle et de sa fameuse phrase : " Tout hussard qui n'est pas mort à 30 ans passés n'est qu'un Jean-foutre ! " ou encore du Général Négrier à la Légion Etrangère : " Vous autres, légionnaires, vous êtes soldats pour mourir et je vous envoie là où l’on meurt. »

Mais le gladiateur et le soldat, même s'ils ont des points communs certains ( d'ailleurs des gladiateurs étaient utilisés en renforts dans la Légion par temps de crise pour Rome, et étaient paraît-il fort appréciés en soldats car très disciplinés ), ne peuvent pas être comparés car ils ne se battent pas pour la même cause.

Le soldat, surtout en temps de guerre, se bat pour son pays, par patriotisme, par citoyenneté.
Ce qui explique des gestes héroïques comme le débarquement dans l'eau sous la mitraille ennemie, ou de véritables massacres lors d'une charge ordonnée par des supérieurs incompétents et à laquelle les soldats ont obéi.
Si un soldat n'est pas un minimum patriotique, il déserte. Car si c'est juste l'argent qui l'intéresse, il ne risquera pas longtemps la mort pour lui.
C'est donc un combattant tourné vers les autres.

Le gladiateur se bat pour sa propre vie, pour gagner de l'argent et récupérer sa liberté.
Il se moque de Rome, il n'est lui-même pas plus qu'un esclave, même pas citoyen, il n'a aucun droit, aucune reconnaissance. S'il venait à être enrôlé dans l'armée il y tenait plus, à mon avis, du mercenaire que du soldat romain.
C'est un combattant tourné vers lui-même.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
Livia

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Sam 16 Oct - 15:54

study ........ scratch ........ merci ! en résumé, c'est le pourquoi qui diffère, le comment a des similitudes...
bravo pour tes citations !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
XANTVS
Admin
Admin
avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 07/10/2010
Age : 48
Localisation : ARLES

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Sam 16 Oct - 19:37

Livia,
tous les sportifs ne prennent pas des produits néfastes pour leur santé. Tous les sportifs ne sont pas guidés par gagner à tout prix; Certains sportifs encore aujourd'hui pratique leur discipline pour la technique, le développement de gestes athlétiques toujours plus complexes et "efficaces". Chercher à devenir "meilleur", agon diraient les grecs. Le sport est effectivement trop souvent la recherche d'une performance au détriment de la technique. Dans les sports de combat, les grands championnats ne sont pas très sympas à regarder car les enjeux paralysent les combattants, les règles sont devenues de plus en plus complexes, elles empêchent le déploiement de tout l'arsenal technique. La victoire se fait sur un point, une faute une erreur de l'autre ou le jugement d'une arbitre. Par exemple lors des derniers championnat du monde de judo au Japon, le français Teddy Riner n'a pas remporté la médaille d'or dans la catégorie "toute catégorie" car les arbitres en ont décidé autrement alors qu'il a démontré qu'il était plus technique et plus fort que son adversaire. Les spectateurs n'ont pas vu un beau combat. Le japonais était tout le combat sur la défensive et Teddy n'a pas pu imposer son rythme et sa technicité. Les deux adversaires et surtout le japonais ne se posait aucune question concernant l'émotion transmise au public ou l'image technique qu'il donnait aux jeunes judokas. Il n'a pensé qu'à la performance. La qualité technique n'était pas au rendez-vous. C'est très souvent le cas dans les compétitions internationales en sport de combat (c'est un ancien international qui le dit). Pour les gladiateurs une dimension sacré, spectaculaire émotionnelle entre en jeux. Il ne peuvent survivre à une carrière de gladiateur que s'ils prennent en compte le public, la technique, la victoire arrivant derrière plusieurs autres préoccupations.
Achillia,
Je ne suis pas sur que les gladiateurs aient servi dans les légions. Combien de champions d'aujourd'hui sont dans les forces armées? Et combien sont partis sur le front Afghan? Je crois que nous devons faire attention aux textes anciens, certes ils sont importants mais sont loin d'être parole d'évangile. Et même l'évangile. Un texte n'est que l'opinion de celui qui écrit et souvent hier comme aujourd'hui, ceux qui causent ne sont pas les plus informés. Beaucoup parlent aujourd'hui de foot sans connaître les contraintes du sport de haut niveau. Beaucoup parlent de combat sans jamais avoir fait un combat sportif. Je me souviens au début de ma carrière pro, c'était le début du free-fight aux states beaucoup de nos "maîtres" sont restés sur le cul en entrant dans la cage. Nous avons tous dû nous remettre en cause. Il faut donc être prudent à notre tour aujourd'hui avec les gladiateurs d'hier: combattants avant tout, professionnels obligatoirement, donc des heures à préparer un ou deux combats par an (munera), quelques dizaines de combats propédeutiques et une condition survivre! la victoire n'étant qu'un des éléments de cette survie et pour moi pas le plus important. J'ai personnellement vécu des situations de défaites qui étaient plus fortes que des victoires avec un public criant" la vie, la vie" alors que pour tous les autres combats ils criaient "la mort".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.acta-archeo.com
Livia

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Dim 17 Oct - 15:20

Xantus a dit :
" Pour les gladiateurs une dimension sacré, spectaculaire émotionnelle entre en jeux. Il ne peuvent survivre à une carrière de gladiateur que s'ils prennent en compte le public, la technique, la victoire arrivant derrière plusieurs autres préoccupations "
En te lisant, Xantus, on perçoit vraiment la mentalité du gladiateur dans l'arène !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
XANTVS
Admin
Admin
avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 07/10/2010
Age : 48
Localisation : ARLES

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Jeu 21 Oct - 14:10

Merci Livia.
Même si j'essai d'être un digne héritier de mes frères combattants gladiateurs et autres( bushi, pugiliste,...) je sais qu'aujourd'hui les choses sont bien plus facile pour moi. Ma vie et celle de ceux que j'aime n'est pas vraiment en danger.
je peux donc fanfaronner tant que je veux je nes uis pas un vrai gladiateur. Je veux juste leur redonner leur lettres de noblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.acta-archeo.com
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Jeu 21 Oct - 20:38

XANTVS a écrit:

Achillia,
Je ne suis pas sur que les gladiateurs aient servi dans les légions. Combien de champions d'aujourd'hui sont dans les forces armées? Et combien sont partis sur le front Afghan?

Certes, de nos jours on ne risque pas de voir de stars sur le front.
Néanmoins, si une guerre mondiale venait à éclater... je ne suis pas certaine que tous les renforts ne soient pas mobilisés.. Je manque d'exemples, mais il me semble que des stars des années 20 ont été sur le front en 39-45... tous pays confondus.

De plus, on parle de gladiateurs dans les textes anciens, mais on ne nous dit pas qu'il s'agissait de vedettes de l'arène. Cela aurait pu être des tirones ou des sestiarii que leur laniste véreux aurait cherché à rentabiliser en les louant à l'armée..

Qu'est ce que tu en penses ?

Citation :

J'ai personnellement vécu des situations de défaites qui étaient plus fortes que des victoires avec un public criant" la vie, la vie" alors que pour tous les autres combats ils criaient "la mort".

C'est vrai. Le public qui te sauve et crie ton nom te fait connaître une ivresse proche voire supérieure de la victoire... mais à cela s'ajoute cette honte ( même en reconstitution ! ) d'avoir échoué, honte accentuée par leur clémence à eux, qui te fait te sentir indigne de leur salut et désolé de les avoir " déçus " par ta défaite.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
XANTVS
Admin
Admin
avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 07/10/2010
Age : 48
Localisation : ARLES

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Ven 22 Oct - 18:22

En ce qui concerne le sujet des "stars" gladiatoriennes ou autres qui partent en guerre. Je me suis pas bien fait comprendre. Je ne dit pas que des stars de l'amphithéâtre ne sont pas allées défendre leur patrie comme des stars de cinéma ou de la littérature l'ont fait lors des deux dernières guerres. Mais les uns et les autres y vont en tant que personne, en tant que "citoyen" (pas au sens romain), ils n'y vont pas en tant que chanteur, acteur ou gladiateur. D'ailleurs la technique de combat n'est pas la même. un très bon gladiateur n'est pas forcément un bon soldat. Un David Douillet ne ferait pas forcément un bon troufion. En tant qu'individu on peut aller sur le front mais comme tout autre individu, dans les rangs comme les autres. D'ailleurs on dit encore "militaire du rang"... Ensuite, ils font faire attention entre une société qui est en permanence en guerre (société romaine) mais à la marge et une guerre mondiale dans laquelle tout le pays est en guerre sur tout le territoire.

pour le reste la honte comme tu le dit vient parce que tu as échoué. Mais si le public crie ton nom est ce que tu as échoué? Tout est une question d'objectif et de définition de la victoire. Je crois que notre vision moderne et plus celle de la performance que de la victoire. J'ai par exemple toujours donné à mes élèves le gout de la technique exprimée même si cela veut dire perdre la compétition. Tout est une question d'objectif. Nous en avons déjà parlé et je pense que nous pourrons encore discuter du sujet sur le forum et in vivo lors du stage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.acta-archeo.com
M. Caelius



Messages : 164
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Ven 22 Oct - 19:29

Le gladiateur n'en avait rien à faire de Rome (sauf s'il appartenait aux classes dirigeantes et s'engageait pour le fun ; sa naissance le prédisposait au patriotisme). Les gladiateurs de basses conditions, les plus nombreux, et de loin, avaient d'autres motivations. Ils ne pouvaient pas être légionnaires, mais il est arrivé que certains militaires aient signé un engagement (on parle d'un centurion de Pompée). ils n'étaient pas des soldats, mais il est arrivé que certains soient envoyés à l'armée, pour renforcer les effectifs uniquement (voir la guerre civile de 69), mais aussi comme garde du corps d'un général. C'était assez "tendance", car on pensait à l'époque que, justement du fait qu'ils n'en avaient rien à faire, qu'ils étaient étrangers à toute querelle de partis, ils ne pouvaient qu'être fidèles envers celui qui les payait et commandait. On ne les imaginait pas trahir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Ven 22 Oct - 19:30

" Mais si le public crie ton nom est ce que tu as échoué? Tout est une question d'objectif et de définition de la victoire. "

tout à fait d'accord ! par contre je pense qu'achillia, quand elle dit avoir honte d'avoir échoué, elle est surtout déçue de
ne pas avoir satisfait le public à 100%, il voit un combat et son héros doit gagner, ce public est forcément frustré qu'il
n'en soit pas ainsi. Et ce " final perdu " l'empêche presque d'être fière de sa prestation, elle le sera plus tard quand
la tension sera tombée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
XANTVS
Admin
Admin
avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 07/10/2010
Age : 48
Localisation : ARLES

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Ven 22 Oct - 19:40

Effectivement, je ne pense pas que les gladiateurs ne fussent jamais devenu légionnaire pour tout un tas de raison.
En ce qui concerne la satisfaction du public je ne crois pas que la victoire du héros donne 100% de satisfaction. Il y a dans le pathos et la défaite du héros quelque chose de grand. Si il survit à cette défaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.acta-archeo.com
M. Caelius



Messages : 164
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Ven 22 Oct - 19:48

pour entrer dans la légion, il faut être "bien né" (autrement dit libre) et être de bonne moralité. Les soldats passaient devant une commission (un conseil de révision) qui jugeait de tout cela. Les lâches, voleurs, immoraux... n'étaient pas acceptés. Les esclaves qui cherchaient à s'engager pour échapper à leur condition, étaient exécutés quand ils étaient découverts (voir une lettre de Pline à Trajan). Autant dire qu'un gladiateur, qui était la lie de l'humanité pour les bons Romains, n'avaient aucune place dans les rangs si élitistes de la légion.




ceci étant dit, on peut débattre à l'infinie de la "bonne" moralité du soldat romain, qui est aussi par définition un tueur, mais aussi un pilleur, un violeur, un indiscipliné notoire... Mais prenons garde à notre jugement anachronique.
En tant de guerre, nécessité oblige, on enrôle aussi tout ceux qu'on trouve. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Ven 22 Oct - 21:56

XANTVS a écrit:


pour le reste la honte comme tu le dit vient parce que tu as échoué. Mais si le public crie ton nom est ce que tu as échoué? Tout est une question d'objectif et de définition de la victoire. Je crois que notre vision moderne et plus celle de la performance que de la victoire. J'ai par exemple toujours donné à mes élèves le gout de la technique exprimée même si cela veut dire perdre la compétition. Tout est une question d'objectif.

Je vais te dire ce que je ressens lorsque je perd et qu'on me laisse la vie ( je viens de me rendre compte qu'en fait en public je n'ai jamais été mise à mort. Mais je ne suis pas dupe, c'est très certainement parce que je suis la seule fille. Il y a sûrement condescendance. )

Donc déjà, quand l'arbitre annonce le vainqueur et te fait signe de t'agenouiller - si tu ne l'as pas fait de toi-même -, la honte t'accable déjà. Tu baisses la tête même si tu as un casque, et même sous ton casque tu n'oses pas regarder les visages du premier rang.

Tu écoutes de façon distraite les cris cacophoniques du début, et quand une opinion se fait plus nettement entendre ( la vie en l'occurence ), tu te surprend à avoir encore plus honte. Tu te relèves et tu t'en vas piteusement enlever tes équipements après un petit salut timide à la foule.

Je ne sais pas si c'est en rapport avec une notion de performance moderne ou tout simplement la déception d'avoir failli à un spectacle. Je suis d'accord que si les techniques sont bonnes et le combat beau à voir, quelque part on a gagné. Totalement d'accord même.

Mais pour l'instant j'ai du mal, je ne suis pas mauvaise perdante car je n'ai jamais contesté une décision de l'arbitre ou ergoté sur la victoire méritée ou non de l'adversaire, mais pour moi défaite = échec pour l'instant... Neutral

C'est un long travail et je pense que je manque encore d'expérience et de maturité.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
Livia

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Sam 23 Oct - 10:26

tout un caractère aussi Achillia!
" tout ou rien " Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Sam 23 Oct - 11:56

Oui tu me connais, ça me ressemble bien ça Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
silvius



Messages : 32
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 37
Localisation : Var

MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   Dim 18 Déc - 19:21

Concernant la fameuse histoire des 5 secutores contre 5 rétiaires, l'état d'esprit devait être particulier par rapport à celui dont on parle de manière générale ici...en effet cette histoire laisse entendre que le combat se traduit par la mort de combattants dans l'action et non de mises à mort "conventionnelles", à moins que le rétiaire affronte chaque secutor un par un? Mais j'imagine plus la scène en combat d'équipe avec attaques simultanées? c'est possible?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: mentalité du gladiateur dans l'arène   

Revenir en haut Aller en bas
 
mentalité du gladiateur dans l'arène
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Diantre, je suis dans l'arène!" - Vos rêves Hunger Games
» Barabbas (1962)
» La deuxième arène.
» [sondage] quelle arme prendriez vous dans l'arène
» [JEU] COLOSSEUM : Gamevil entre dans l'arène [Payant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemesis pro nobis :: La gladiature :: Vie au Ludus-
Sauter vers: