Forum consacré à la gladiature, reconstitution de combats, discussions théoriques, technique de combats, analyse d'iconographies...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'entraînement au maniement des armes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: L'entraînement au maniement des armes   Jeu 7 Oct - 12:31

La journée était destinée aux entraînements des gladiateurs. Ainsi, dès le matin, et jusqu'au soir, en évitant tout de même les heures les plus chaudes de la journée aux alentour de midi, les combattants s'entraînaient dans la cour du Ludus, sous le regard inquisiteur du laniste, qui les observait afin de prévoir qui serait prêt pour combattre lors des prochains Jeux, et du doctor, leur entraîneur ( très souvent ancien gladiateur affranchi ). A propos de l'entraînement des gladiateurs, il a été prouvé qu'il se rapprochait de celui des légionnaires romains.

Végèce nous donne de précieuses précisions dans un de ses textes :

"On donnait aux nouveaux le bouclier rond d'osier, qui pesait le double de ceux dont on se servait à la guerre, et des bâtons deux fois plus lourds que les glaives dont ils tenaient lieu. Avec cela, on les faisait s'exercer le matin et l'après-midi contre le pieu. Cet exercice ne fut pas moins utile aux gladiateurs qu'aux soldats et les uns et les autres ne s'exercèrent jamais sur l'arène et sur le champ de bataille qu'après s'être ainsi exercé sur le pieu. [...] Chaque soldat plantait son pieu de façon qu'il tienne fortement, et qu'il ait six pieds hors de terre; et c'est contre ce pieu qu'armé du bouclier et du lourd bâton en guise d'armes véritables, il s'exerçait comme sil s'agissait d'un ennemi, tantôt lui portant son coup au visage ou à la tête, tantôt attaquant sur les flancs, et quelquefois se mettant en posture de lui couper les jarrets, avançant, reculant, tâtant le pieu avec toute la vigueur et l'adresse que les combats demandent. "



Les armes étaient donc en bois, afin de ne pas se blesser mais aussi parce que qu'aucun gladiateur n'avait accès à une arme véritable, à part lorsqu'il était dans l'arène. Ceci suite à de nombreux incidents dont un où l'on avait distribué les armes aux combattants juste avant qu'ils ne se rendent en chariot au Colisée, et où ils avaient tué leurs gardes, détourné le véhicule et tenté de prendre la fuite.


Thrace au palus.

L'entraînement au palus ( poteau ) était la base même du travail du gladiateur dans son école. Il se plaçait devant cet adversaire imaginaire, parfois déposait un casque à son sommet pour figurer les proportions du corps de l'ennemi, et s'entraînait à placer ses coups, à esquiver les attaques imaginaires, à se déplacer autour du poteau, et taillader, revenir en garde, taillader, reculer, et taillader encore.


Dernière édition par Achillia le Lun 11 Oct - 1:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
XANTVS
Admin
Admin
avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 07/10/2010
Age : 48
Localisation : ARLES

MessageSujet: Re: L'entraînement au maniement des armes   Ven 8 Oct - 16:39

Je crois qu'il faut dire que l'entraînement de légionnaires se rapproche de celui des gladiateurs et pas l'inverse.
En effet depuis toujours les militaires n'ont pas le temps de développer des techniques sur un large éventail, ils récupèrent les techniques des sportifs et ne travaillent que des choses très spécifiques (manoeuvres, corps à corps par exemple).
En ce qui concerne l'entraînement des gladiateurs, nous sommes obligés d'extrapoler car les informations sont parcellaires mais par chance c'est un domain sur lequel l'expérimentation donne de très bon résultats. Bientôt 17 ans qu'en tant qu'éducatuer sportif martial j'entraîne des gladiateurs et je commence à avoir une petite idée du "comment?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.acta-archeo.com
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: L'entraînement au maniement des armes   Ven 8 Oct - 18:03

Je n'en doute pas un seul instant, doctor Wink

Tu penses qu'ils utilisaient des sacs de frappe comme les Grecs ? Ou encore des levées de poids ?
Je ne sais pas si c'est adapté réellement pour la gladiature ( je pense aux sacs de frappe, plus utiles en termes de technique de pugilat )....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
XANTVS
Admin
Admin
avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 07/10/2010
Age : 48
Localisation : ARLES

MessageSujet: Re: L'entraînement au maniement des armes   Sam 9 Oct - 9:18

Le matériel pédagogique devait se composer des différents éléments connus par tous les peuples antiques:
sacs, poids, pieux, ... mais aussi tout un arsenal d'exercices propédeutiques. Devenir gladiateur devait représenter beaucoup plus que le simple maniement du gladius ou du scutum. Il fallait avoir des notions de lutte et de boxe, ainsi qu'une condition physique générale optimum et finalement avoir en plus de tout cela une grande technicité dans l'art du gladius et du scutum. Je finalise mon prochain livre qui traite justement du sujet et j'espère pouvoir transmettre à travers les stages Masterclass l'évidence de cet entraînement exigent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.acta-archeo.com
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: L'entraînement au maniement des armes   Sam 9 Oct - 11:02

Ah, ton livre est déjà bientôt prêt ? Very Happy

J'imagine que l'entraînement pouvait aussi contenir des exercices cardio tels que la course, peut-être des mouvements au sol incluant des notions de souplesse..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
XANTVS
Admin
Admin
avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 07/10/2010
Age : 48
Localisation : ARLES

MessageSujet: Re: L'entraînement au maniement des armes   Dim 10 Oct - 17:29

Il est vraisemblable que toutes les compétences étaient travaillées. C'est le sujet du livre. J'espère une sortie fin 2011.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.acta-archeo.com
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: L'entraînement au maniement des armes   Ven 15 Oct - 12:35

Est-ce qu'il existe des sources évoquant l'entraînement des gladiateurs ?
Je n'en ai à ce jour pas trouvé - hormis Juvénal et le palus et Végèce et la comparaison à l'entraînement légionnaire -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
Diomède

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 23/10/2010
Localisation : Neufchef

MessageSujet: Gladiateur gaucher...   Lun 25 Oct - 12:42

Pensez-vous que les gladiateurs gauchers avaient un léger avantage par rapport aux droitiers, ainsi qu'on peut parfois le constater dans l'escrime moderne, ou même d'autres sports, dont des sports de balle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: L'entraînement au maniement des armes   Lun 25 Oct - 12:50

Dans les sports de balle il me semble que leur force de par l'utilisation du bras gauche est souvent assimilée à une force de frappe et une réactivité supérieures ( je pense au tennis avec Rafael Nadal ) Wink

Certains spécialistes pensent que les gauchers possèderaient aussi une vitesse de réaction légèrement supérieure, de l'ordre de quelques centièmes de seconde, qui ferait la différence dans les disciplines exigeant des réflexes fulgurants.
Deux explications ont été avancées. D'une part, il semblerait que le cerveau des gauchers possède plus de connexions que celui des droitiers. Ainsi, les fibres nerveuses (environ deux millions) qui relient les deux hémisphères (formant le "corps calleux") seraient plus nombreuses chez eux. D'autre part, on a émis l'idée qu'ils tirent un meilleur profit de la proximité géographique des centres de décision. Comme la moitié du corps est toujours dépendante de la moitié opposée du cerveau, les gauchers sont en contact direct avec l'hémisphère droit, précisément la partie du cerveau qui s'occupe de gérer certaines facultés très importantes en sport: habileté manuelle, discrimination visuelle, évaluation des distances. Ainsi, les gauchers seraient plus performants lorsqu'il s'agit pour un tennisman de monter à la volée ou pour un gardien de but de couper les trajectoires des centres adverses.


Source : Des gauchers très adroits, http://www.opladis.be/display/content_050/0500100_00028.htm

Outre donc leur réactivité supérieure ( quelques centièmes de seconde peuvent faire la différence en escrime ), ils ont un autre avantage de taille : Ils sont une minorité.
Donc, eux, ils connaissent bien les droitiers, proportionnellement supérieurs en nombre, et ont l'habitude de les affronter. Les droitiers, eux, ( je pense aux gladiateurs ), ne rencontreront peut-être qu'un gaucher dans leur vie. Ils seront surpris, déstabilisés, déconcentrés.
Ce doit être affreux de s'être entraîné quasi machinalement à parer des coups venant d'un côté et de les voir arriver d'un autre.

Il faut savoir aussi que les gauchers ne représentaient que 3% de la population au début du XXe siècle. Ils suscitaient une méfiance mêlée de condescendance. Depuis, ce chiffre est en constante augmentation ( 30% en Amérique du Nord, ce qui s'explique en partie par l'hérédité du phénomène. )
A Rome, quand un bébé naissait gaucher ( on naît tous ambidextre en fait, mais certains bébés montrent très vite des habilités à utiliser la main gauche avant la droite ), on lui bandait le bras gauche le long du corps jusqu'à tant qu'il se serve du droit. Les gauchers n'étaient pas biens vus.
Les gladiateurs gauchers étaient donc très rares, soit qu'ils aient échappé à ce traitement car on ne l'a pas décelé chez eux dans leur enfance, soit qu'ils soient étrangers ou pérégrins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
Diomède

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 23/10/2010
Localisation : Neufchef

MessageSujet: Re: L'entraînement au maniement des armes   Lun 25 Oct - 13:06

Merci pour l'explication.
Je suis un gaucher non contrarié mais qui a failli l'être. Finalement il n'y avait aucune raison pour que, d'un point de vue strictement physiologique, les hommes de l'antiquité fussent différents de nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: L'entraînement au maniement des armes   Lun 25 Oct - 22:52

Diomède a écrit:
Finalement il n'y avait aucune raison pour que, d'un point de vue strictement physiologique, les hommes de l'antiquité fussent différents de nous.

Je pense de même Wink
signé : une gauchère contrariée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
johnny23

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 07/06/2011
Age : 23
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: L'entraînement au maniement des armes   Mer 8 Juin - 21:25

Je vais finir gaucher si sa continu ses vrai j'ai souvent vu cette position delicate de vouloir parrer le coup d'un droiter alors qui les gaucher ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alathos



Messages : 43
Date d'inscription : 07/10/2010
Age : 33
Localisation : Argentorate

MessageSujet: Re: L'entraînement au maniement des armes   Jeu 9 Juin - 12:05

mouais... ces arguments neurophysiologiques je les trouve plus que douteux moi (je ne remets pas en cause tes propos Achilia, loin de là, mais ceux des auteurs de l'article!!), et j'aimerai bien voir la gueule des écart-types de leur études et des tests statistiques. Bref, du vent leurs idées de temps de réaction inférieur chez les gauchers ! Et je ne parle même pas de leur arguments liés au traitement des informations visuelles, puisque c'est bilatérale (traité par les deux hémisphères !!!!!!!!!!!!!)
Enfin, chose avérée, les conséquences (d'un point de vue de la segmentation fonctionnelle du cerveau) ne sont pas les mêmes pour tous les gauchers... (ex : la dominance hémisphérique des "aires du langages").
Alors entre les différences inter-gauchers et inter-individuelles (au sens larges) j'aimerai bien savoir comment ils auraient pu mettre ça en évidence... Après je peux me tromper mais...
sinon, en tant que gaucher, je vais vous donner mon point de vue : il n'y a aucun intérêt à être gaucher ou droitier (ni escrime ni en sport de combat) si ce n'est celui d'être différent de la majorité ! je veux dire, le droitier vie dans un monde de droitier et tout le monde lui ressemble. Donc en face d'un droitier il est dans "son" monde "normal", ou tout fonctionne comme il a l'habitude. En revanche, quand il se trouvera face à un gaucher, il sera dans le monde "inversé" des gauchers et sera donc déstabilisé. L'inverse serait vrai me diriez-vous, mais non car le gaucher connait le monde des droitiers puisque la majorité des gens sont droitiers ! donc lors de ce type de rencontre, le gaucher ne sera pas "déstabilisé" (puisqu'il n'y aura pas de nouveauté) mais le droitier oui. Si tout le monde était gaucher, ce serait l'inverse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.trimatrici.fr
johnny23

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 07/06/2011
Age : 23
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: L'entraînement au maniement des armes   Jeu 9 Juin - 20:36

Esque etre petit en taille est tres genant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alathos



Messages : 43
Date d'inscription : 07/10/2010
Age : 33
Localisation : Argentorate

MessageSujet: Re: L'entraînement au maniement des armes   Sam 11 Juin - 22:00

t'es petit ET gaucher ?
t'aurais pas déjà la calvitie en plus et une jambe plus courte que l'autre lol ?
je te taquine Smile Pour moi non je ne vois pas le problème, mais des plus expérimentés pourront certainement mieux répondre que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.trimatrici.fr
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: L'entraînement au maniement des armes   Dim 12 Juin - 17:26

Alathos clown

La taille, tout comme le fait d'être droitier ou gaucher, ne fait pas le bon ou le mauvais combattant : c'est simplement une caractéristique avec laquelle il faut composer, et essayer de tirer parti.

Un combattant de taille moyenne aura une meilleure protection derrière son bouclier, fatalement, que quelqu'un de plus grand. En revanche, le grand aura l'allonge de ses membres ( bras, jambes ) plus étendue et pourra frapper de plus loin, donc moins s'exposer.

Après on peut avoir un grand sans allonge et un plus petit avec, là encore il n'y a pas de stéréotype, il ne faut pas vouloir mettre les physiques dans des espèces de " cases ". Ce n'est pas une question de corpulence générale mais de caractéristiques individuelles Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'entraînement au maniement des armes   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'entraînement au maniement des armes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel est le meilleur entraînement des rocky ??
» Vêtements d'entraînement
» Sylvester Stallone arrête l'entraînement
» [SOFT] FOOTCOACH 0.5 : Listing d'exercices d'entraînement de football [Gratuit]
» S'entraîner chez soi :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemesis pro nobis :: La gladiature :: Vie au Ludus-
Sauter vers: