Forum consacré à la gladiature, reconstitution de combats, discussions théoriques, technique de combats, analyse d'iconographies...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le suicide dans l'arène loué par les grands auteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Le suicide dans l'arène loué par les grands auteurs   Sam 1 Jan - 23:55

Je crée ce sujet en complément de celui parlant du conditionnement psychologique des gladiateurs.

Je suis en train de relire Sénèque et ses Lettres à Lucilius, et voici plusieurs extraits de la lettre 70 ( LXX ) :

A propos de deux condamnés à mort :

Citation :
Naguère, au cirque des
animaux, un des Germains commandés pour le spectacle du matin se retira, sous
prétexte d'un besoin naturel, dans le seul endroit où les gardiens le laissaient
libre ; là il prit le morceau de bois où était fixée l'éponge nécessaire à la
propreté du corps, se l'enfonça tout entier dans la gorge, et interceptant le
passage de l'air parvint à s'étouffer. « C'était traiter la mort avec peu de
respect! » Sans contredit. « Et d'une façon bien sale et bien peu noble! » Eh!
quoi de plus sot, quand on veut mourir, que de faire le délicat sur les moyens?
Voilà un homme de cœur! Qu'il méritait bien qu'on lui laissât le choix de sa
mort! Quel noble usage il eût fait d'un glaive! Qu'il se serait intrépidement
jeté dans les profondeurs de la mer ou sur les pointes aiguës d'un rocher! Privé
de toute ressource, il sut ne devoir qu'à lui-même la mort et l'arme qui la lui
donna : il nous apprit que pour mourir rien ne nous arrête que la volonté. Qu'on
juge comme on voudra l'action de cet homme énergique ; mais qu'on reconnaisse
que le trépas le plus immonde est préférable à la plus élégante servitude.

Citation :

Tout
récemment un malheureux, conduit sur un chariot entouré de gardes pour servir au
spectacle du matin, feignit d'être accablé de sommeil, laissa glisser sa tête
vacillante jusque entre les rayons de la roue, et attendit, ferme sur son siège,
qu'en tournant elle lui rompit le cou ; le chariot même qui le menait au
supplice servit à l'y soustraire.

Vous me direz il s'agit là de condamnés et non de gladiateurs..

Mais Sénèque parle aussi de gladiateurs, justement.



Citation :
Je t'ai promis plusieurs exemples de gladiateurs.
Voici le dernier. Lors de la seconde naumachie, un Barbare se plongea dans la
gorge la lance qu'il avait reçue pour combattre. « Pourquoi, se dit-il, ne pas
me soustraire à l'instant même à tous ces supplices, à toutes ces risées? J'ai
une arme, attendrai-je la mort? »
Ce fut là une scène d'autant plus belle à voir qu'il est plus noble à l'homme
d'apprendre à mourir qu'à tuer. Eh quoi! L'énergie qu'ont des âmes dégradées et
des malfaiteurs, ne l'aurons-nous pas, nous qui pour braver les mêmes crises
sommes armés par de longues études et par le grand maître de toutes choses, la
raison? Nous savons par elle que le terme fatal a diverses avenues, mais est le
même pour tous, et qu'il n'importe par où commence ce qui aboutit à même fin.
Par elle nous savons mourir, si le sort le permet, sans douleur, sinon, par tout
moyen possible, et nous saisir du premier objet propre à trancher nos jours. Il
est inique de vivre de vol; mais voler sa mort est sublime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Le suicide dans l'arène loué par les grands auteurs   Dim 2 Jan - 1:48

Achillia a écrit:
mais qu'on reconnaisse
que le trépas le plus immonde est préférable à la plus élégante servitude.

il est plus noble à l'homme d'apprendre à mourir qu'à tuer. Il
est inique de vivre de vol; mais voler sa mort est sublime.

Comment dire autrement ? le suicide est ici bien loué pour moi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
deprosagios



Messages : 137
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 42

MessageSujet: Re: Le suicide dans l'arène loué par les grands auteurs   Dim 2 Jan - 10:36

Achillia a écrit:

Vous me direz il s'agit là de condamnés et non de gladiateurs..

Mais Sénèque parle aussi de gladiateurs, justement.

Citation :
Je t'ai promis plusieurs exemples de gladiateurs.
Voici le dernier. Lors de la seconde naumachie, un Barbare se plongea dans la
gorge la lance qu'il avait reçue pour combattre.

Euh... Non, il s'agit de naumachie, pas de gladiature : d'ailleurs, le combattant est appelé "barbare", indice en faveur d'un prisonnier de guerre, plutôt que d'un gladiateur, sujet de l'Empire.
Je t'accorde que Sénèque l'amalgame avec des gladiateurs, mais les Romains, surtout de la trempe de Sénèque, faisaient des amalgames abusifs, parfois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Le suicide dans l'arène loué par les grands auteurs   Dim 2 Jan - 17:02

deprosagios a écrit:


Euh... Non, il s'agit de naumachie, pas de gladiature : d'ailleurs, le combattant est appelé "barbare", indice en faveur d'un prisonnier de guerre, plutôt que d'un gladiateur, sujet de l'Empire.
Je t'accorde que Sénèque l'amalgame avec des gladiateurs, mais les Romains, surtout de la trempe de Sénèque, faisaient des amalgames abusifs, parfois

Exact, je me suis fourvoyée là Neutral
Enfin à la base je pensais " suicide dans l'arène ", c'est en citant le dernier que j'ai cru à un gladiateur mais j'avoue je ne me suis pas assez relue Wink

Toujours est-il qu'à la base c'était bien pour parler de notion de suicide dans l'arène comme si c'était là la chose la plus louable qui pouvait y arriver ( parallèle avec la mort des gladiateurs comme suicide accompagné ? j'ai rien dit Very Happy )

Jean Louis Robert dans son ouvrage LA VIE A ROME parle bien également de gladiateurs comme des suicidaires conscentants. Mais ce n'est pas le sujet pour revenir là dessus Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Le suicide dans l'arène loué par les grands auteurs   Dim 2 Jan - 23:44

Spes a écrit:
Malgré que Sénèque parle parle de barbare dans la naumachie, A. Berlan-Bajard dans son lvre "Spectacles aquatiques romains" CEFR (2006) que le barbarus était bien un gladiateur..... (cité par Gérard CARIOU dans son ouvrage sur les naumachies...). Wink

Tu peux préciser s'il te plait ? ça m'intéresse Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le suicide dans l'arène loué par les grands auteurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le suicide dans l'arène loué par les grands auteurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Tyler, L.C.] Etrange suicide dans une Fiat rouge à faible kilométrage
» "Diantre, je suis dans l'arène!" - Vos rêves Hunger Games
» La deuxième arène.
» [sondage] quelle arme prendriez vous dans l'arène
» [Eugenides, Jeffrey] Virgin suicides

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemesis pro nobis :: La gladiature :: La période dite " Age d'Or "-
Sauter vers: