Forum consacré à la gladiature, reconstitution de combats, discussions théoriques, technique de combats, analyse d'iconographies...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Détente et distractions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Détente et distractions   Jeu 7 Oct - 12:37





Après les combats, en soirée, c'était la détente pour les combattants. Bains, huiles, massages, lavements. Les muscles se détendaient, les esprits se reposaient. Sur la statue de gauche, on voit un homme qui a du mettre de l'huile sur son corps, et passe présent la strigile ( sorte de lame courbe ) afin d'enlever toute saleté restante.
Avec leur solde, les combattants pouvaient espérer pouvoir se payer une prostituée histoire de passer le temps. Elle leur était livrée dans leur cellule. Ils jouaient également entre eux, aux dés ou à l'ancêtre de notre jeu de dames.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
Brutus



Messages : 313
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Détente et distractions   Ven 8 Oct - 19:50

Dans un documentaire sur les derniers jours de Pompei, on voit au début deux gladiateurs "en civil" déambulant en ville... qu'en est-il donc des sorties ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Détente et distractions   Sam 9 Oct - 1:25

Bonne question........ ( et je vous remercie de l'avoir posée Very Happy )

Ecoute, sincèrement, je ne sais pas vraiment.
Je n'ai pas de source à te citer sur le sujet, mais la question est intéressante et on peut toutefois soulever quelques hypothèses ...

Si l'on prend comme base le fait que certaines écoles étaient dépourvues de murs d'enceinte, tout comme apparemment il n'y avait pas de soldats pour encadrer les gladiateurs ( Cf Caserne de Pompei ), on peut supposer qu'il leur était peut-être permis, sinon à tous et sinon souvent, du moins à certains et dans certaines limites, des permissions de sorties..

Sujet à creuser, et j'espère que les érudits de ce forum pourront nous apporter quelques éclaircissements sur ce point Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
Brutus



Messages : 313
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Détente et distractions   Sam 9 Oct - 10:25

Merci Achillia ! Si je trouve quelque chose moi-même, je ne manquerai pas d'y revenir ici.
Initiative géniale, ce site...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Détente et distractions   Sam 9 Oct - 11:02

Je te remercie Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
Flo Aquilem

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Othismos Aspidon

MessageSujet: Re: Détente et distractions   Dim 24 Oct - 23:04

En-dehors des prostituées, les "distractions" féminines existaient aussi au sein même du ludus.
Les "ludiae", littéralement "femmes de ludus" vivaient dans le sillage des familiae et passaient généralement d'un homme à l'autre, car ces unions instables l'étaient rendues encore davantage par le fait que certains finissaient quand même par mourrir dans l'arêne ou à la suite de leurs combats.

Ni forcément esclaves ou de basses conditions sociales, ces femmes étaient aussi attirées par les primes d'engagements et les prix reçus à l'issue des combats victorieux qui permettaient aux gladiateurs de manifester une certaine générosité. Mais également certaines assouvissaient une sorte de fantasme et d'attirance pour ces Hommes, lesquels pour la plupart des professionels, étaient relativement jeunes, sportifs..; et très probablement "bien bâtis" dirons-nous...

Ce qui explique aussi que parmi ces ludiae, on trouvait également de grandes dames comme l'Eppia de Juvenal qui suivit un gladiateur jusqu'à Alexandrie, quand bien même ce dernier fut borgne et partiellement handicapé...Le coeur a ses raisons que la raison....
Mais on pourrait également citer l'illustre Messaline séduite par Sabinus ou encore la mère du préfet du prétoire Nymphidius, séduite par le gladiateur Martinus...

Enfin, d'autres évaient également leurs propres femmes (ou plus fréquemment concubines) au sein même du ludus, qu'ils soient libres ou esclaves, ces dernières habitaient parfois au sein même du ludus, comme celà a pu être constaté au grand ludus municipal de Pompeï.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brutus



Messages : 313
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Détente et distractions   Dim 24 Oct - 23:23

Concubines, je vois assez bien le tableau, c'est logique... mais pour des "ludiae" combattantes, j'imagine quand même que le phénomène, sans être marginal, devait être suffisamment hors-proportion par rapport au phénomène "masculin" pour ne pas nous donner de clé sur la question du sexe chez les gladiateurs ("bien bâtis", oeuf corse). Alors le paradoxe est que nous avons des mecs qui sont manifestement un fantasme sexuel majeur de l'époque, mais qui font au moins régulièrement pour certains d'entre eux appel à du sexe tarifé. Un mot de plus, et tu me parleras d'une affaire de foot en France, mais bon, je ne suis pas très actif sur les fora... les forums à foot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo Aquilem

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Othismos Aspidon

MessageSujet: Re: Détente et distractions   Dim 24 Oct - 23:40

Non, moi non plus. Le Foot et moi, çà en fait dix au moins.
Non pour les ludiae, leurs compétences ne s'étendaient à priori qu'aux choses du ..., pas au combat.
Je n'ai aucune info concernant les préférences ou activités des provocatrices par exemples.
Mais la question mériterait d'être soulevée.;Quid de la cohabitation dans les casernes de gladiateurs et de gladiatrices...
Bonne question, même si on peut déjà imaginer quelques réponses... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Détente et distractions   Lun 25 Oct - 12:23

Les Ludiae sont littéralement des femmes fréquentant les Ludus.
Que ce soit pour y draguer du gladiateur, pour s'entraîner ou pour y combattre, ou simplement pour " aller voir ".

On peut comparer ça à des femmes de nos jours qui vont en salle de sport : certaines y vont pour travailler leur physique, d'autres pour se renseigner sur ce qu'il est possible de faire dans cette salle, parce qu'on leur en a parlé, d'autres encore pour reluquer des biceps sous des T-Shirt trempés de sueur Very Happy

La femme romaine était pareille. Rares étaient les vraies combattantes professionnelles.
Les Patriciennes qui " se déshonoraient dans l'arène " et beaucoup de " gladiatrices " - dont celles décrites par Juvénal à l'entraînement - étaient plus là pour pratiquer un peu de sport - plutôt que d'aller aux Thermes bondées - et faire quelque chose d'excitant ( je les vois, revenir chez leurs copines des beaux quartiers : J'ai été au luduuuuuuuuus j'ai vu des gladiateeuuuuuuurs iiiiiiiiiiiih )

Les professionnelles, comme Achillia et Amazonia, je ne sais pas si elles provenaient d'un Ludus à part ou si elles venaient d'un Ludus mixte. Je pense que même si le Ludus était mixte, les entraînements devaient se faire dans des espaces séparés, de même que les lieux de couchage.
Besoins différents, entraînement différent, et promiscuité déconcentrante pour les hommes comme pour les femmes.

Brutus a écrit:
le paradoxe est que nous avons des mecs qui sont manifestement un fantasme sexuel majeur de l'époque

Les femmes gladiatrices semblent tout autant être un fantasme sexuel pour les hommes.
En témoignent quelques médaillons érotiques, comme celui-ci :



Une femme, qui porte les équipements du Thrace ( sica et parma ) chevauche un homme totalement passif.
Sur d'autres médaillons, on lit l'inscription " Super ! c'est le grand bouclier !! "

La femme mère de famille ( la matrone ) n'est JAMAIS en position d'amazone sur l'homme. Elle est TOUJOURS en missionnaire, soumise et totalement passive. La mère de famille, l'épouse, ça sert à faire des enfants, pas à avoir du plaisir.

Cette femme sur le médaillon est donc soit une prostituée, soit une gladiatrice réelle, soit une courtisane ( impudica ) émancipée et délurée.

Si c'était une gladiatrice, elle ne pourrait pas avoir ses armes ( les armes ne sont pas laissées aux gladiateurs, elles sont sous clé ). Sauf si l'arme est en bois.
Si c'était une prostituée, elle serait sur le traditionnel " lit " en ciment des lupanars, orné d'une simple couverture.
La literie semble riche ( draps, oreiller ), je penche pour une riche courtisane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Détente et distractions   Dim 2 Jan - 23:43

Merci de ces précisions spes Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
Spes

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 09/02/2011

MessageSujet: Permission de sortie pour les gladiateurs?   Jeu 10 Fév - 0:45

D'abord, il faut rappeler qu'il existait trois types de Ludus: les Ludus impériaux, les Ludus privés et les ludus municipaux. Les premiers étaient situés à Rome et sans doute dans les régions pourvoyeuses de gladiateurs (la Campanie notamment). Les ludus privés sont peux connus mais étaient nombreux, y compris à Rome et étaient la propriété de riches romains mais la loi limita rapidement le nombre de gladiateurs qu'un romain pouvait posséder car on craignait la constitution de milices privées. Les ludus municipaux ( celui de Pompéi appartenait sans doute à cette catégorie) voyaient coexister des groupes de gladiateurs appartenant à des propriétaires différents.

Les gladiateurs condamnés ou les prisonniers de guerre étaient enfermés et soumis à une surveillance étroite au point que ceux qui voulaient se suicider avaiens du mal. Les autres effectivement sortaient en ville et pouvaient se déplacer... Mais le régime des écoles étaient "dur" et il fallait mieux se comporter avec discipline. Lors de la fouille du Ludus de Pompéi, on a trouvé plusieurs gladiateurs encore enchainés. Par contre, si vous regarder les photos de cette école, on ne distingue aucun haut mur ni poste de garde, preuve que les gladiateurs n'étaient pas tous enfermés..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achillia
Admin
Admin
avatar

Messages : 1092
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Détente et distractions   Jeu 10 Fév - 20:57

Spes a écrit:

Lors de la fouille du Ludus de Pompéi, on a trouvé plusieurs gladiateurs encore enchainés.

Si je ne dis pas de bêtise, on a bien retrouvé trois squelettes dans une cellule qui faisait office de " mitard " effectivement, mais ils n'étaient pas enchaînés. Les fers étaient plus loin au sol et n'entravaient pas les membres des corps retrouvés.

On a pensé à quelques récalcitrants rebelles punis du " gnouf " mais pas à proprement parler une séquestration poussée.

Mais je peux me tromper Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/
Spes

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 09/02/2011

MessageSujet: hélas oui, tu te trompes: ils étaient bien ligotés   Jeu 10 Fév - 21:31

De nombreux squelettes furent découverts: dix-huit cadavres dont celui d'un nouveau-né dans un paniers. Deux squelettes ont été mis au jour dans un cachot avec des ceps adhérents encore aux ossements. Le squelette d'un cheval richement harnaché fut également dégagé. C'est à partir de la caserne que démarrait la procession des gladiateurs et des animaux qui allaient combattre dans l'amphithéâtre.
Les ceps étairt une pièce de bois qui enserrait les chevilles....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Détente et distractions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Détente et distractions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La détente (Bain de soleil)
» [TUTO] Fabriquer une tente photo avec un bac à linge
» un petit questionnaire sympa si ça vous tente ...
» Confection d'une tente med.
» tente US ( VENDU )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemesis pro nobis :: La gladiature :: Vie au Ludus-
Sauter vers: